Comment j’ai trouvé mon style

 

 

Alors déjà, je tiens à remercier tous mes proches (surtout mon mec), pour avoir subi tous les look chelous que j’ai pu enfiler, de l’âge de 14 ans à l’année dernière. La semaine dernière, mon mec a tapé “Anaelle Claudet” sur google, et on est tombé sur ca. Plusieurs éléments: le style affreux, la coupe des fringues, mes cheveux (1. j’avais demandé à mon mec de me teindre en blonde avec de la décoloration que j’avais acheté  dans un supermarché, 2. la semaine d’après j’avais essayé avec une pote de me teindre la moitié de la tête en bleu. Bien sur j’ai essayé deux bleus differents, ce qui fait que j’avais du coup 4 couleurs sur mes cheveux).

J’arrive même pas à croire que je vous montre ca!!! En fait, il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

Tout ca pour dire… on vient TOUS de loin.

Ma grosse influence de base, c’était les soeurs Olsen. Quand j’ai découvert leur style sur des skyblogs (et ouais. Et j’avais découvert les Beatles en même temps, et je passais mes journées sur leurs photos en écoutant Abbey Road), c’était une révélation. J’ai passé des heures aux Emaus à choper des fringues edgy et à les déchirer dans tout les sens. Je tiens à preciser que j’ai passé ma scolarité dans une école de bonnes soeurs (pas une blague), vous imaginez donc.

J’ai essayé d’imiter pas mal de meufs. J’ai eu ma période Nicole Richie, Gossip Girl, Cory Kennedy… Puis j’ai pris du poids, ce qui a compliqué les choses, puisque ce n’était plus une question de “quoi mettre”, mais une question de “qu’est-ce qui me va”.

Quand je suis arrivée à Brighton, ca a été une révolution. Cheveux roses, piercings, tatouages sur le visage, mini jupes léopards… les gens s’habillent comme cela leur chante et personne ne se regarde et se juge! J’ai tout de suite adoré le coté rock, puis les magasins comme Primark (il n’y avait pas encore en France), Urban Outfitters et Topshop. Vous imaginez passer du Camaieu de Rouen au Topshop de Brighton? Une folie. J’ai commencé à m’habiller très rock, et à trouver le style qui me plaisait, et dans lequel je me sentais bien. Très vite, je me suis fait des piercings (beaucoup sur les oreilles, mais j’en ai fait tellement d’un coup que quelques uns se sont infectés et j’ai du les enlever) et sur le nez. Aujourd’hui, j’ai 10 piercings en tout (9 sur les oreilles, 1 sur le nez). Sur un coup de tête, je me suis teint toute en blonde (chez le coiffeur pour la première fois). J’ai toujours été très attirée par le coté rebel, les trucs qui gênent les gens vous voyez? Dans la mode, c’est exactement pareil, à la seule difference qu’en Angleterre, je suis plus dans mon élément qu’en France.

Depuis, mon style n’a pas cessé d’évoluer. J’ai réussi à trouver une balance “mon style au boulot” versus “mon style de tous les jours” et pour la première fois, je l’affirme, je suis bien dans mon corps, et dans mes fringues.

Et vous, qu’est-ce qui vous a aider à trouver votre style? Qu’est-ce qui vous influence?

 


 

So first, I’d like to thanks all my relatives (especially my boyfriend) for going through all the weird looks I’ve been wearing from the age of 14 till now. Last week, my bf typed my name in Google and we found this. A few things: horrible style, the clothes, my hair (1. I asked my bf to bleach my hair with some bleach I bought in a supermarket, 2. A week before, I tried to colour my hair in blue, trying two different shades of course, so I got 4 different colours on my hair).

I cannot even believe I’m showing you this! Better laugh than cry about it right?

All of this to say… We all made a LONG way.

My big influence was the Olsen twins. When I discovered their style on blogs (I discovered the Beatles at the same time, and was spending my day checking out their pictures listening to Abbey Road), it was a revelation. I was spending hours in charity shops, trying to grab some edgy clothes to rip them to make them even edgier. I want to precise I was in a nun school (not kidding), so you can imagine people’s face when I was coming at school.

I tried to copy and imitate quite a few girls, such as Nicole Richie, Gossip Girl, Cory Kennedy… And I put on weight, which made it even more complicated, as it was not “what am I gonna wear” anymore, but “what does suit me”.

When I moved to Brighton, it was a revolution. Pink hair, piercings, tattoos on the face, leopard print mini skirts… and no one watching or judging! I totally loved that rock i-don’t-give-a-s* style, and shops such as Primark (there was none in France yet), Urban Outfitters, and Topshop. I went crazyyy. I started to dress really rock, and I found a style that I liked and in which I felt good. I quickly started with the piercings (many on my ears, but I made so many at once that some got infected and I had to remove them…) and on my nose. Today, I have 10 piercings just on my face. I’ve always been attracted by that rebel side, you know, all those things making people uncomfortable. In fashion, that’s exactly the same, but in England, I could really express that.

Since then, my style kept evolving. I managed to find a balance “my work style” and “my everyday style”, and for the first time, I can say I feel good in my body and in my clothes.

And you, what helped you find your style? What influences you?

 

Mango T-Shirt (similar)

Urban Outfitters Skirt 

Zara Mules (similar)

ASOS Sunnies

 

2 Comments

  1. Romane
    07/06/18 / 10 h 58 min

    Tu trouves ton ancien style honteux mais si tu voyais le mien… une angoisse tu m’as fait rire en tout cas et tu es radieuse dans ton style actuel ❤️

  2. Barbara
    07/06/18 / 19 h 13 min

    Une école de bonnes sœurs
    Ah la providence toutes une histoire cette école
    Je trouve ton style unique et sa te va à merveille
    Moi pour le boulot j’ai du enlever mon piercing au labret et le perceur m’a dit c’est dingue quand même en Angleterre des banquier sont tatouer et sa gene absolument personne
    Effectivement la France si ta pas un look basique tu te retrouves vite cataloguer
    Bien à toi
    (Continue comme sa tes articles sont top )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *