Life update ♡ Nouveau taf, mon projet et la vie right now

Nous sommes Jeudi, il est exactement 19:39 et je suis actuellement dans le train Brighton-Londres, après une journée de travail de 10h. Il y’a quelques semaines, j’ai perdu toutes mes photos, tout; et ça ne m’a pas dérangé le moins du monde – qu’est-ce que je peux y faire (mon mantra: c’est pas grave). Puis il y’a 10 minutes, en ouvrant mes photos, j’ai tout retrouvé sur mon tel. J’ai donc parcouru mes photos pour en publier une cool sur insta, et je suis tombée sur cette photo:

 

C’est quelqu’un d’autre. Mes cheveux longs, lisses, ce sourire qui dit “souris pour la photo”, qui n’était que ça: un sourire pour la photo. Ce jour là, on ressortait juste du ciné où on avait été voir Aladdin avec mes amis, et j’ai passé le film (2h), à essayer de me convaincre de destresser. J’avais du mal à respirer, je pensais beaucoup et j’étais parano. Je venais de quitter mon taf de Londres – chose qui ne s’est pas bien passé DU TOUT, et j’étais vraiment vraiment stressée.

Ce weekend, j’avais prévu de filmer une vidéo life update, mais en voyant cette photo j’avais tellement à dire! Que j’ai besoin d’écrire. J’ai besoin d’écrire parce que les gars: TOUT VA BIEN. Sans m’en rendre compte, tout a changé du tout au tout en quelques semaines et pour la première fois j’ai genre regardé au loin, là, dans mon train, j’ai regardé les pâturages en mode séquence emotion de film, et j’ai fait le point en regardant au loin les pâturages en mode séquence émotion de film. Imaginez ça avec genre Bring Me To Life de Evanescence en musique de fond.

 

J’ai pris un nouveau job à Brighton

Au cas où vous n’avez pas vu mon petit daily vlog où je vous explique tout, j’ai quitté mon job de styliste à Londres et j’ai pris un job… à American express, où je deal avec les demandes de carte. What the fuck me direz vous. Eh ben, je sais. Mais putain ça fait tellement du bien d’avoir un job simple, dans une compagnie établie où tout est réglo, et surtout, ils ont accepté que je travaille 4 jours par semaine (10h par jour pour avoir un salaire full time quand même). Ça les gars, c’est la vie. Parce que j’ai mon temps à moi, et ça me permet de balancer travail alimentaire et rester créative à coté, en continuant le styling le vendredi, samedi, dimanche.

 

Je vis à Brighton

…et ça m’a fait retombé amoureuse de Londres. Je vous jure. Des étoiles dans les yeux quand j’y vais. J’ADORE y retourner (en ce moment une fois par semaine), retourner à la “civilisation”, à la “vraie vie”, prendre le métro, voir les belles rues, aller aux événements mode. J’aime le fait de vivre à Brighton (vous le savez, ma ville de coeur où tout est chill, une petite ville de vacances, mon petit paradis) et avoir l’option de prendre le train pour aller à Londres le temps d’une journée. Je me rends vraiment compte que vivre à Londres sans avoir vraiment les moyens, ben c’était pas drôle du tout en fait. Pour l’avoir expérimenté, un salaire normal (£1400), ne suffit pas à vivre confortablement. Ce que j’adore quand je vais à Londres, c’est d’avoir le temps d’aller dans les petits cafés, me balader, et avoir vraiment le temps et le recul pour m’extasier devant chaque petite chose.

 

Je lance ma marque

Whatttttt? Je sais. Truc de ouf. J’ai donc travaillé en tant que Junior Art Director pour une marque de fringues ces 6 derniers mois et en partant, je me suis dit: mais en fait… je pourrai tellement faire tout ça par moi-meme. et en mieux! Tellement de choses me “frustraient” quand j’y étais et je n’avais pas trop à apporter mon point de vue. C’est justement en voyant ce qui n’allait pas que je sais quoi faire ou pas. J’ai donc décidé de lancer ma marque, à ma sauce. Avec mon point de vue. Et surtout en ayant carte blanche sur la créativité, qui est ce qui m’excite le plus. Allier utile à l’environnement, apporter ce que moi, en tant que consumer, recherche de plus en plus sur le marché de la mode mais ne trouve pas, faire quelque chose de visuellement oufissime. Quand je réfléchissais à tout ça, je me suis dit que si je le faisais, je voulais faire les choses bien. J’ai conscience de mon domaine “d’expertise”, de ce que je sais, de ce que je vaut, de ce que je gère mais aussi ce que je ne gère pas. J’ai donc pensé qu’il était important de m’entourer de personnes qui savent ce qu’ils font. Qui excellent dans ce qu’ils font et qui partagent ma vision de la vie, de la mode, et à qui je peux faire confiance. Début Juin, j’ai donc demandé à Allison de me rejoindre dans un café, et j’ai fait tout une petite présentation de projet, ce à quoi elle a répondu OUIIIIIIII. Un OUIIIIII qui s’est suivi de pavés d’idées par message, dans les deux sens, tout les jours. Ni une ni deux, elle a également fait la démarche et s’est arrangé avec son travail pour, comme moi, ne travailler que du Lundi au Jeudi. Le Vendredi, c’est notre jour. On est toute les deux tellement excitées, vous n’avez pas idée. Je n’attends rien de spécial. Je fais ce que j’aime, on fait ce qu’on aime, et on espère évidemment que ça va plaire, mais on ne veut pas non plus se mettre une pression de ouf. J’ai vraiment hâte de voir comment vous réagirez quand on lancera – prévu mi-Septembre. Sachez en tout cas que oh la la, je suis passionnée. J’y pense chaque seconde, je déconnecte pas, et je sens qu’il est temps.

 

 

Je crois que j’ai fini par m’accepter

Instant chelou. Je sais pas trop comment dire ça, j’y réfléchissais tout à l’heure dans la rue et le seul moyen de dire ça c’est: je me laisse tranquille. Je me fous la paix en fait. Je me laisse vivre. Je ne me frustre plus. Je ne culpabilise plus pour mes sentiments ou mes envies. Dès qu’il y’a quelque chose qui vient me vexer ou me frustrer, je me pose la question “est-ce que dans 5 ans, j’en aurai encore quelque chose à foutre?”. Bien souvent, la réponse est fuck no.

Je vous l’avais expliqué, je me suis beaucoup pris la tête avec mon poids cette année. A compter chaque calorie, à toujours faire des espèces de plans bidons pour perdre le plus de poids possible, à m’affamer, à m’interdir et me frustrer. Poids perdu? Zéro. Stress et anxiété causé? 1752527292615182725… je sais pas quelle unité utiliser. Vous m’avez compris. J’aime manger healthy, c’est mon truc, je ne suis pas quelqu’un qui mange mal. Mais le fait de me frustrer comme ça et de ne pas avoir de routine, ça avait tendance à me faire manger plus, j’avais envie de truc que je n’aurai, normalement, jamais mangé! J’avais tellement peur de manger qu’à la fin de la journée, je mangeais 3x plus. Mode bolosse était activé.

 

Je me suis habituée à un sorte d’intermittent fasting donc j’ai entendu tant de bien. J’avais downloadé l’app “Zero” pour genre me chronométrer: chose qui me mettait encore plus la pression. J’avais abandonné. Puis peu à peu, je me suis écouté: en fait j’ai pas faim le matin. Genre j’ai pas ce sentiment de faim. Donc pourquoi je me bourrerai? Ça fait maintenant deux mois que je ne mange pas avant 14h. Chose qui se fait tout naturellement, sans frustration. Le soir, je m’auto traite comme une reine. Je bouffe mes petits avocados toasts que j’adore sans guilt, et en dessert, eh ben vous savez quoi? Je me fais un paquet de 6 biscuits au chocolat et un yaourt. Ben ouais. Tout ça en regardant une série que j’adore. C’est ma routine bonheur genre j’ai hâte d’être au soir juste pour ça quoi.

 

 

Je ne me pèse plus. Ça ne sert à rien. Une chose qui me dérangeait c’était que je me sentais serrée dans mes fringues, surtout dans mes jeans. Vous savez ce que j’ai fait? Eh ben je les porte plus. et je me sens tellement mieux quand je porte des vêtement plus larges, à ma taille, et vous savez quoi? – (je vous pose beaucoup de question) – eh ben je me sens belle! Voilà! Ces 9 derniers mois je me suis répétée que je serai heureuse que quand j’aurai atteint les 57 kilos. J’en fait 63 et ça me pose aucun problème. Honnêtement, sincèrement.

 

J’ai arrêté de me lisser les cheveux. Genre je les laisse sécher À L’AIR S’IL VOUS PLAIT. EN MODE ROBINSON CRUSOE. No fuck given.

J’ai arrêté de mettre du fond de teint. Le dermablend 3D de Vichy qui me donnait une peau flawless. Bye. Ma peau est loin d’être parfaite mais j’ai arrêté d’en avoir quelque chose à foutre.

Si vous avez raté ça, je me suis aussi fait des injections dans les lèvres et c’est super discret mais j’en suis très très très contente!

Bref, tout ça pour dire: je me laisse vivre. Je vis plus que je pense ou planifie. Je me rappelle avoir lu une partie de ce livre si connu “Power of Now“, où le mec explique qu’il se réveille, sans penser au passé, au futur, à lui même, juste en vivant le présent. En découvrant tout ce qui l’entoure. Je me disais, c’est super Jacob mais tu fais ça comment? Maintenant j’ai compris: ne pas se poser de question, ne culpabiliser pour RIEN. Vous savez ce qui m’aide beaucoup aussi? Socialiser. Rencontre des gens, voyager, sortir. Tout simplement ne pas avoir le temps de se poser des questions, c’est ça la clé.

 

Et le meilleur moment c’est la petite minute où tu regardes ces beaux pâturages au loin et tu te dis “putain mais attends, je suis heureuse“. Comme moi après avoir regardé cette photo dans le train.

Il est actuellement 20:25, je crois que la meuf à coté de moi en a marre d’entendre les cliquetis du clavier. Je vais quand même faire une vidéo, histoire de vous raconter tout ça de vive voix.

Love x

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *