Mon été, ma rupture, mon changement de vie

 

Si un jour on m’avait dit que j’écrirai cet article, je crois bien que je me serai effondrée. Mais voilà, ça fait maintenant quelques semaines et c’est trop important pour juste balancer l’info en story sur insta. Comme vous le savez, ma vie a quelque peu changé ces derniers temps. Je suis revenue à Londres, j’ai un nouveau travail, je viens de déménager dans un super appart. Et après 5 ans, j’ai décidé de mettre un terme à ma relation.

Quand je suis partie à Brighton, les premières semaines ont été difficiles. J’ai eu des soucis avec une marque, et j’ai également eu des problèmes avec une personne que je connaissais. Ces deux faits se sont passé la première semaine et m’ont totalement cassé en deux. J’ai perdu toute confiance en moi, je n’arrivais pas a positiver, et après quelque temps j’ai réalisé que j’étais faible et surtout facilement atteignable. J’ai donc décidé de me relever. J’ai décidé de ne pas me laisser faire avec la marque, quitte a menacer (et j’ai finalement eu gain de cause), et j’ai décidé de passer outre l’énorme engueulade que j’avais eu avec cette autre personne, car ça n’en valait vraiment pas la peine. Ayant vu à quel point ces deux événements m’avaient affecté, j’ai décidé d’agir. J’ai commencé à regarder de plus en plus de videos sur la positivité, l’estime de soi, les plaisirs simples, la vie en general. J’ai réalisé énormément de choses. J’ai repris le sport, je me suis imposée une routine de travail, je me suis construit une vie sociale. Petit à petit, je me contentais du minimum et je me faisais la réflexion de plus en plus souvent “ça, ça me rend heureuse”. Le soleil, la gym, aller à la bibliothèque, écrire, lire, voir mes amis, prendre un bain. J’ai totalement changé ma vision de la vie. J’ai décidé d’arrêter cette course au succès et à l’argent et je me suis concentrée sur mon bonheur. Ce que j’aime, ce qui me fait me sentir bien, ce qui ne me stress pas. Profiter du moment present et ne pas penser a l’avenir. Petit à petit, je me sentais beaucoup plus saine d’esprit, et heureuse. Heureuse de me contenter des plaisirs simples, d’être totalement indépendante, d’être heureuse seule, de pouvoir me le dire chaque jour et chaque minute. J’ai réalisé que c’était ça, mon bonheur. Pour la première fois de ma vie, je me sentais stable psychologiquement, et j’étais d’autant plus fière de me suffir à moi-même.

Apres quelques temps, j’ai eu énormément de mal a m’en sortir financièrement. Septembre arrivait, et il était temps de trouver un vrai emploi, quelque chose en rapport avec la mode, comme j’avais investi énormément d’argent dans mes études et que j’avais enfin mon diplôme. N’ayant pas pu trouver quoi que ce soit d’intéressant a Brighton, j’ai commence à postuler à Londres, un peu par hasard, puis un matin, j’ai passé un entretien via skype. Deux jours après, je prenais le train pour Londres pour rencontrer les gens de la compagnie. Le lendemain, j’étais embauchée et je dansais dans la rue. J’allais revenir fraiche et heureuse a Londres, j’allais revivre avec Alejandro et on allait prendre un chien pour noel.

J’avais donc une semaine pour redemenager à Londres. Je me rappelle avoir écris une lettre à Alejandro en lui disant à quel point notre vie allait changer, qu’on allait enfin vivre la vie qu’on voulait, avec un bel appartement et notre chien. En rentrant a Brighton, je profitais de chaque jour, chaque heure qui passait, avant de rentrer pour de bon. Je suis sortie, j’ai continué à aller a la gym, à beaucoup lire, tout en espérant que cette routine que je m’étais installée serait la même à Londres et surtout que je garderai cette stabilité mentale, ce fait de me contenter de rien et de vivre pleinement le present.

3 jours avant de rentrer a Londres, je panique. Et si c’était être seule que j’aimais? Et si je voulais essayer autre chose? Et si je n’avais pas envie de revivre comme avant? Et si je voulais explorer encore plus cette indépendance et cette solitude? Un jour avant de rentrer, j’ai pris la décision de terminer ma relation.

Je ne l’ai pas terminé par manque d’amour. Je l’ai terminé parce que j’ai réalisé que l’amour ne composait que 10% du bonheur d’une relation. J’ai compris que deux êtres pouvaient s’aimer à la folie mais ne pas être heureux ensemble. Je me considérais heureuse avec Alejandro car nous avions notre routine, et que c’était confortable. Ces quelques mois seules m’ont fait comprendre que j’aimais faire des choses par moi meme, être totalement libre et indépendante. J’ai aussi réalisé que je ne voulais plus être en couple.

Ce qui suit va paraitre vraiment pessimiste et je m’en excuse d’avance mais vous savez que je suis honnête. Depuis que j’ai pris cette décision, j’ai réalisé que 60% des couples n’étaient pas vraiment heureux. Quand je me balade dans la rue, j’observe les gens en couple, et je me retrouve, et j’ai qu’une envie c’est de leur dire que le confort et la routine c’est pour les vies chiantes. Je veux une vie excitante. Je veux voyager, hurler, courir, changer d’avis toutes les trois secondes, apprécier le silence, ne dépendre de rien ni personne. Je veux travailler sur moi-même, reconstruire cette stabilité mentale, me cultiver, prendre le temps de me connaitre, de prendre confiance en moi, de travailler sur mes défauts, d’être une personne aimante qui apporte et qui aide les autres. Je veux avoir un sourire sincère sur mon visage tous les jours et avoir en tête que si je suis heureuse et que j’ai le sourire, c’est grâce a moi, parce que je suis heureuse, moi.

L’ironie dans tout ca, c’est que je suis actuellement dans une phase d’auto destruction post rupture. Je fume énormément, j’ai constamment envie de sortir, et je me sens meme plus dépendante affectueusement que jamais. Je doute énormément de tout et j’imagine que j’ai besoin de temps pour me reconstruire seule, célibataire, et à Londres.

Bref, j’ai décidé de ne pas me frustrer et surtout prendre le temps. Vous savez à quel point je suis positive et déterminée et je sais que ce n’est qu’une phase.

Cet article était long, et j’ai été honnête tout le long, et une des choses qui me rend heureuse c’est ce blog, mon Instagram, et je vais avoir plein de temps pour créer du contenu cool.

En attendant je vais télécharger tinder et vous partager mes experiences de célibataire telle une Carrie Bradshaw à Londres. En Dr Martens.

Love x

 


 

If would have never imagined writing this article one day, but here we are. It has now been a few weeks and it’s too important to just throw it in my insta stories. As you know, my life changed quite a lot this past month. I came back to London, I got a new job, I just moved in an amazing flat. And after 5 years, I decided to end my relationship. 

When I left London for Brighton in June, the first weeks have been difficult. I had problems with a brand that wouldn’t pay me, and also a big massive huge argument with a person I knew from Brighton. Those two events happened on the first week and totally broke me. I lost all confidence in me and I couldn’t be positive. I then realised I was weak and easily affected by things. So I decided to stand up. I decided not to let this brand treating me the way they were (even if I had to threaten to take them to court) (they finally paid me), and I decided to stop being affected by this huge argument with the other person as it was a waste of time and energy. As I saw how affected I was by those two things, I decided to act. I watched more and more videos about positivity, self esteem, simple pleasures, law of attraction, vibrations, life in general. I realised so many things. I started to work out regularly, I created a work routine, I built a new social life. Little by little, I became happy with the minimum and I was always thinking “this little thing makes me happy”. The sun, the gym, going to the library, write, read, see my friends, take a bath. I totally changed my vision of life. I decided to stop running after success and money and to focus on my happiness. What I like, what makes me feel good, what doesn’t stress me. Enjoy the present moment and not think about the future. Little by little, I had a healthier mind, and I was deeply happy in myself.  Happy to be able to enjoy simple things, to be totally independent, to be happy alone, and to be able to think it each minute of each day. I realised that that was happiness. For the first time in my life, I was feeling stable psychologically. 

After some time, I had a lot of difficulties to survive financially. September was coming, and it was time to find a real job, something linked to fashion, as I invested a lot of money in my studies and I finally had my stylist diploma. As I couldn’t find anything interesting in Brighton, I started to apply in London, a bit randomly. One morning, I had a skype interview. Two days later, I took the train to meet the company. The day after I got the job and I was dancing in the street. I was gonna come back fresh and happy in London, I was gonna live again with Alejandro and we were gonna get a puppy for Christmas. 

I had a week to move back to London. I remember I wrote a letter to Alejandro, telling him how much our life was going to change. We were finally gonna be able to live the life we wanted with a nice flat and our little dog. When I came back to Brighton for this last week, I was enjoying each day, each hour, before going back to London for good. I went out, I carried on going to the gym, reading, hoping I would be able to keep this routine and this mental stability and happiness once back in London. 

3 days before going back to London, I panicked. What if I liked being alone? What if I wanted to try something else? What if I didn’t want to live like before? What if I wanted to explore this independence even more? One day before to move back, I took the decision to end the relationship. 

I didn’t end it by lack of love. I ended it because I realised love was only 10% of a relationship. I understood that two humans could be crazy in love, yet not happy. I considered myself happy with Alejandro because we had our routine, and it was comfortable.  Those few months alone made me realise I liked doing things by myself, be totally free and independent. I also realised I didn’t want to be in a relationship anymore. 

What follows is gonna look very pessimistic and I’m sorry in advance but you know I’m always honest. Since I took this decision, I realised that 60% of couples weren’t happy. When I walk in the street, I observe couples, and I find myself, and I just want to run and grab them and yell that confort and routine is for boring lives. I want an exciting life. I want to travel, I want to scream, to run, to change my mind every 3 seconds, to appreciate the silence, to not depend on anyone or anything. I want to work on myself, build again this mental stability, cultivate myself, be more confidente, work on my bad sides, be a loving person who bring positivity and help others. I want to have a sincere smile on my face everyday and have in mind that if I smile, it is thanks to myself, because I am happy, myself. 

The irony in all that is that I’m currently in a phase of auto destruction where I don’t recognise myself, smoking a lot, going out a lot, and being dependant emotionally. I doubt about everything and I guess I need time to rebuild myself alone, single, and in London. 

Anyway, I decided to not frustrate myself and to take the time. You know how positive and determined I am and I know it’s just a phase. 

This article was long, and I was honest all along. One of the things that make me happy is this blog, my Instagram, and all the time I’m gonna have to create some cool content. 

In the meantime I’m gonna download Tinder and share with you my experience as a single girl just like a Carrie Bradshaw in London. Wearing Dr Martens.

Love x 

7 Comments

  1. Samantha
    18/10/18 / 19 h 31 min

    Je t’aime tellement !! Tu es une fille merveilleuse inspirante. J’adore te suivre au quotidien. Alors merci pour cette article à cœur ouvert. Le temps répare beaucoup de choses et c’est bien souvent plus rapide que ce qu’on le croit ❤️ With love XX.

    • DEARVOGUE
      05/11/18 / 22 h 27 min

      Oh wow, merci pour ce commentaire hyper super touchant!!! love love love!!!!

  2. Malika
    18/10/18 / 19 h 40 min

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu dis sur les couples et le fait que la plupart sont malheureux et ne s’en rende pas compte. J’etais comme eux avant. Et j’ai appris à vivre seule et m’epanouir seule et je suis convaincu que pour être heureux en couple il fait d’abord être complètement capable d’etre heureux tout seul dans son coin et que c’est seulement quand les 2 parties sont dans cet état d’esprit que ça peut éventuellement marcher. Mes potes me traitent de vieille fille pessimiste. Comme si la seule raison d’une vie c’etait de ne pas être seule. Mais depuis que je vis avec ce moto, je n’ai jamais été aussi heureuse et fière de moi!

  3. 18/10/18 / 22 h 49 min

    Merci pour ta sincérité ma belle , t’es simple et honnête et c’est pour ça que tu es dans mon top 10 des comptes insta dont je ne peux plus me passer !
    Tu es rock baby , tu aimes la vie malgré tout et je me retrouve en toi comme tu dis on pense être heureux en couple puis célibataire on redécouvre la vie jusqu’à avoir envie à nouveau d’etre en couple !
    Big up pour la dernière phrase , Une carrie à londres et en doc ça mérite presque une nouvelle série ça ❤️❤️
    Mary B

  4. Barbara
    19/10/18 / 0 h 20 min

    Oh !!!!! Moi j’ai installé Adopteunmec car je suis de nouveau célibataire après 4ans de relations j’étais bien avec mais j’avais besoin de rire, voyager profiter de la vie.
    Comme toi
    Alors hâte de lire tes aventures sur Tinder
    Force a toi et pleins de bonnes choses

  5. 19/10/18 / 6 h 15 min

    J’ai adoré ton article plein d’humilité et de vérité. Tout ce que tu racontes dans ton article ne s’est pas du tout vu au fil de tes story. Tu es une femme forte et tu iras très loin. Hâte de découvrir la suite …

  6. Elisa
    26/10/18 / 10 h 34 min

    Je ne me suis jamais autant retrouvée dans un article que dans celui-ci. J’ai également (il y a un an) pris la décision de quittait l’homme duquel j’etais amoureuse car je n’étais pas (ou plus) heureuse. Et je me sens mieux. Londres m’a ré-inventée. Oui certes parfois c’est difficile, il y a des moments où je me sens plus fragile car je n’ai plus de filet de sécurité. Mais je n’ai pas regretté une seule fois ma décision, car pour la première fois de ma vie en 22 ans : je fais ce qui me plaît et ce que bon me semble.
    Si tu es une Carrie Bradshaw en Dr Martens, je suis une Charlotte en sneakers. Et au plaisir de te rencontrer autour d’un Cosmopolitan… Ahah

    @itselisaandmore

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *